Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Ricard Immobilier, Agence immobilière PANTIN 93500

PANTIN PASSE À L’HEURE D’ÉTÉ

Publiée le 29/06/2019

 

 

 

 

 

 

 

 

PANTIN PASSE À L’HEURE D’ÉTÉ

FERTILE ÉTÉ

À quelques jours de sa réouverture, vendredi 10 mai, la Cité fertile, cette friche culturelle située derrière la gare RER, bourgeonne. 

 

Les jardiniers s’affairent autour des plates-bandes en fleurs dans la cour aux pavés disjoints, à laquelle de grandes tablées et une cabane de méditation donnent des airs de vacances. 
Dans la halle de 2000 m² qui accueillera des concerts, salons ou spectacles vivants, les préparatifs vont bon train. La Source, un espace cantine et bar dedans-dehors, qui proposera jus et bières artisanales maison ainsi qu’une cuisine 100 % circuits courts, est quant à elle prête à recevoir ses premiers convives. 

 

Le pari de l’éclectisme

Signée Sinny & Ooko, à qui l’on doit déjà La Recyclerie du boulevard Ornano et Le Pavillon des Canaux du quai de la Loire à Paris, la Cité fertile se veut autant un espace festif et convivial qu’un laboratoire de réflexion autour de l’écologie et du vivre-ensemble. Depuis cet hiver, le lieu accueille le Comptoir des innovations où une douzaine de start-up du département travaille autour de la transition écologique. 

La Cité prévoit aussi d’ouvrir trois nouveaux espaces : en septembre, le campus des tiers-lieux (accompagnement gratuit à la création d’espaces de travail partagés) et, en octobre, la serre, un lieu d’expérimentation pour l’agriculture urbaine. Quant aux écuries, elles abriteront, en avril 2020, des commerces du quotidien. « Si nous réussissons à faire de la Cité fertile un lieu de sociabilité, à la fois espace de travail et de loisirs, un endroit fréquenté autant par les gens du quartier que par ceux du Grand Paris et où les énergies positives sont valorisées, alors nous aurons gagné notre pari ! » explique le facétieux Stéphane Vatinel, directeur de la Cité fertile. 

En attendant, cap sur une programmation éclectique, gratuite ou à moins de 10 € avec, par exemple, une grande vente de plantes, We Love East, le marché des créateurs de l’Est parisien, la fête de quartier des Quatre-Chemins, sans oublier le très attendu premier festival écoféministe de France.


Informations pratiques : 

À partir du 10 mai.
Gare de marchandises SNCF, 14, avenue Édouard-Vaillant.
Du lundi au jeudi, de 12.00 à 15.00. Les vendredi et samedi de 12.00 à minuit. Le dimanche de 12.00 à 22.00. Entrée libre.

Programme : page facebook de la Cité fertile.

 

 « Nous n’avons pas idée de 10 % de ce qui va se passer ici ! », explique Stéphane Vatinel, directeur de la Cité fertile.

POTAGER DANSANT

Trait d’union entre Paris et Pantin, Le Jardin 21, piloté par l’équipe de l’espace culturel Glazart, ré-ouvre, à l’ombre des Grands Moulins, son oasis de verdure, vendredi 17 mai. Son poumon ? Un potager dont les fruits, légumes et plantes aromatiques servent à confectionner les plats et cocktails proposés sur place. La journée, des marchés de créateurs et divers ateliers y seront programmés. 
Le soir, place aux DJ sets et aux concerts acoustiques qui ont fait la renommée du potager. 

Informations pratiques : 

12, rue Ella-Fitzgerald. 
Ouvert du 17 mai au 6 octobre.  
Jusqu’au 30 juin, du mardi au samedi, de midi à 2.00, 
et le dimanche de midi à 22.00. 

Programme : page facebook du jardin 21

SOLEIL À QUAI ! 

Lorsqu’il s’amarre à Pantin, Le Barboteur, avec sa couleur soleil, annonce l’été. Cette péniche culturelle itinérante s’y connaît pour créer l’événement en se faisant désirer. Car, à Pantin, elle déploie ses tablées, transats, bar et scène (qui propose une programmation éclectique, live et gratuite), seulement deux fois par semaine. «Ni bateau de croisière, ni péniche fixe, les Pantinois attendent notre venue. C’est comme un rendez-vous», explique Valentin Poulet, 
l’un de ses fondateurs.

Informations pratiques : 

Mercredi : Grands Moulins
Jeudi : place de la Pointe. 
De 12.00 à 23.00. 

Programme : site internet du Barboteur

GUINGUETTE DES SABLES

Antonin Vachon, patron du restaurant Les Pantins et capitaine de La Guinguette des Grandes Serres, évoque l’alléchant programme de la saison 2019. 

Comment définiriez-vous l’esprit de votre guinguette ?

Antonin Vachon : C’est un lieu convivial, les pieds dans l’eau, proposant une cuisine exigeante. C’est aussi une bulle de sable et de palmiers, à laquelle on peut accéder en bateau pour boire un verre. Forte de son succès, La Guinguette des Grandes Serres s’agrandit cette année avec 140 m² d’espace couvert qui permettront d’en profiter même en cas de pluie.

 

Quoi de neuf à la carte ? 

A.V.  : Deux nouveautés : nous proposerons la plus grande carte de vins naturels en guinguette d’Île-de-France, une sélection hors norme pour ce genre de lieu. Autre surprise : quatre grands restaurants parisiens, dont un étoilé, seront aux fourneaux, le temps d’une soirée, en juin et septembre. 

 

Et quid de la programmation ?

A.V.  : Notre programmation pour les familles s’étoffe avec des ateliers musique et peinture. Sans oublier les tournois de pétanque mensuels ! Pour la Fête de la musique, nous préparons une série de concerts surprises avec Dock B, Le Barboteur et le théâtre du Fil de l’Eau. 

Informations pratiques : 

Du 24 mai au 15 septembre. 

1, rue du Cheval-Blanc. 
Le mercredi, de 15.00 à minuit. Du jeudi au dimanche, de midi à minuit.

Programme : page facebook Guinguette des Grandes Serres.

HALLE PAPIN, LE RETOUR  

Ils migrent ! Les papes de la friche festive et éphémère – vous aurez reconnu le collectif Soukmachines – déménagent et installent leur Halle Papin 2 sur l’ancien site d’Efferis, situé juste derrière le théâtre du Fil de l’eau. Même concept, même décor mais une programmation encore plus ambitieuse. Cet été, aux Pantinois les fêtes, concerts et barbecues géants qui font la signature du lieu ! Plus d’infos, mais aussi le plein de nouvelles adresses, dans le prochain numéro. 

CAP SUR LE WEEKEND-END DE DÉCOUVERTE  

Trait d’union entre les aires festives du canal de l’Ourcq, Le Cri du Canal promet, du 24 au 26 mai, trois jours débridés entre déambulations musicales, découvertes street-art et spectacles vivants. 

• Plus d’infos dans l’agenda Canal.

Notre actualité